Congolais en pologne

La ville résiste. Enfin presque, car les combats entre les rebelles et l’armée congolaise ne sont pas bien loin et certaines voies de communication ont été fermées. Il est 8h sur le marché de Minova. La plupart des échoppes sont encore vides. Les commerçants arrivent timidement. Pascal Kazenga, « petit commerçant de Goma », selon ses propres mots, a dormi sur place. "Nous avons passé la nuit ici, car nous n’avons plus la possibilité de passer par la route. C’est pour cela que nous avons pris un bateau. Mais vous voyez que le marché est vide. Les gens ont fui à cause de la guerre." Auparavant, il lui suffisait de prendre la route, depuis coupée par les éléments du M23 aux environs de la localité de Shasha. Naviguer sur le lac ? Trop dangereux, des obus y tombent fréquemment. Il lui faut donc emprunter une autre route. "Auparavant, nous payions 5.000 francs congolais mais aujourd’hui, c’est 15.000 francs congolais. Il y a beaucoup de barricades sur la route. Depuis Goma, il faut prendre une moto jusqu’à Nzulo, puis de Nzulo on prend le bateau pour aller jusqu’à Kitembo, puis de nouveau une moto…" "On est encerclé par les armes lourdes. Je n’y connais rien, mais ça semble bien sophistiqué. Des gens ont déjà été gravement blessés à cause de cela. Et depuis, la route est barricadée. Sauf que des commerçants doivent circuler car Goma dépend de nous et nous dépendons de Goma. Donc, si un bateau sort de Minova, il peut être visé par le M23. Ils ont même visé un bateau du CICR. Donc cela devient risqué." Selon le chef de groupement, Justin Kamanda, 40% des récoltes de Minova prenaient la route en direction des marchés du chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Pour continuer à exporter, il a fallu ouvrir de nouvelles routes. "Le chef de l’Etat avait donné des quais d’accostage à Minova et Kasunyu. Mais comme Minova n’était pas sûre, nous avons commencé des travaux de manière à ouvrir la route Minova – Kasunyu afin que les barges qui amènent des vivres de Goma ou Bukavu puissent accoster." Une route encore difficilement praticable, sur laquelle les voitures ne peuvent passer au risque de s’embourber quasiment à coup sûr.

Par mail      Twitter      Facebook

A LA UNE

Tchad et Congo Rdc du nouveau

Tchad et Congo Rdc du nouveau

En remerciement de son intervention dans la transition tchadienne, le président congolais verra une lire....     

Gestion avec sentiments, émotions, cher Président…..

Gestion avec sentiments, émotions, cher Président…..

En effet, la Bible n’est pas un document de gestion administrative pour les pays. Elle est plutôt lire....     

Encore des tueries  a l'Est du Congo

Encore des tueries a l'Est du Congo

Le gouvernement a annoncé ce lundi 10 juin un bilan de 41 personnes tuées par les rebelles islamis lire....     

La dedollaraistion  de l'Economie Congolaise

La dedollaraistion de l'Economie Congolaise

La Banque Centrale du Congo intensifie ses efforts pour réduire la dollarisation de l'économie lire....     

La Banque Centrale du Congo intensifie ses efforts pour réduire la dollarisation de l'économie

La Banque Centrale du Congo intensifie ses efforts pour réduire la dollarisation de l'économie

En République démocratique du Congo (RDC), la Banque Centrale du Congo (BCC) a récemment ordonn lire....     

Des agriculteurs polonais à Bruxelles pour faire entendre leur colère contre le Pacte vert

Des agriculteurs polonais à Bruxelles pour faire entendre leur colère contre le Pacte vert

Les agriculteurs polonais sont à Bruxelles pour exprimer leur colère. Alors qu’ils subissent lire....     

DECOUVREZ PLUS D'ACTUALITES ICI!